Les enseignants de la Nouvelle Tradition Kadampa (NKT), en particulier les enseignants résidents (ou principaux), sont censés avoir une expérience et une formation personnelles assez importantes, et suivre ou avoir suivi le programme de formation des enseignants. La NKT ne prétend jamais à tort que ses enseignants sont déjà parfaitement formés ou parfaits – ils sont décrits dans leur biographie comme étant eux-mêmes des étudiants. Jusqu’à ce qu’ils atteignent l’illumination, les enseignants de la NKT sont en formation. Ils sont censés faire des efforts quotidiens pour améliorer leur propre discipline morale, leur concentration et leur sagesse, ainsi que leur compassion et leur amour pour leurs élèves. Ce sont également les engagements minimaux d’un guide spirituel du Mahayana, comme l’expliquent les enseignements du Lamrim, les étapes de la voie. Lorsque la plupart des gens vont à des cours de yoga locaux, par exemple, ils n’insistent pas sur le fait que seuls ceux qui ont perfectionné chaque asana de yoga au cours de nombreuses années d’entraînement leur enseignent. Ils attendent de leur enseignant qu’il en sache plus qu’eux, qu’il ait quelques longueurs d’avance et qu’il se préoccupe de leurs progrès. Certains enseignants de la NKT étudient et pratiquent depuis des décennies et possèdent une connaissance et une expérience approfondies. D’autres n’étudient et ne pratiquent que depuis quelques années. Cependant, bien qu’il existe une grande variété d’enseignants de la NKT, tous sont les mêmes dans la mesure où ils agissent en tant qu’amis spirituels, enseignant simplement le bouddhisme et la méditation pour aider les étudiants à trouver une vie heureuse conformément à la tradition du Bouddha Shakyamouni, de Djé Tsongkhapa et d’Atisha, telle qu’elle a été présentée en Occident par le Vénérable Guéshé Kelsang. Les enseignants de la NKT sont rigoureusement formés et contrôlés – par exemple, les enseignants résidents potentiels (RT) suivent un cours de six mois au Centre de méditation Kadampa Mandjoushri avant d’être affectés. Les enseignants résidents actuels doivent envoyer des rapports réguliers et participer à un programme international de formation des enseignants de trois semaines au Centre Mandjoushri chaque été jusqu’à ce qu’ils aient terminé le programme de formation des enseignants. La formation d’enseignants qualifiés, compétents et accessibles tenait particulièrement à cœur à Guéshé Kelsang. Dans Un joyau du dharma qui exauce les souhaits, une introduction aux programmes d’études donnée en octobre 1990, Guéshé Kelsang dit :

Le bouddhadharma n’est bénéfique aux autres que s’il y a des enseignants qualifiés. Sans enseignants, les textes du Dharma ne sont guère utiles. Pour devenir un enseignant du Dharma qualifié, il faut une préparation et une formation spéciales. Il n’est pas facile de devenir un enseignant du Dharma parce qu’il faut des qualités particulières : la sagesse, une vue correcte, la foi, la conviction et une conduite pure qui soit un exemple pour les autres. Un enseignant doit également disposer d’un réservoir inépuisable de connaissances et d’expériences sur le Dharma pour enseigner, faute de quoi il s’épuisera au bout d’un ou deux ans. Si un enseignant manque de qualités telles que la sagesse, l’expérience, la foi et la motivation pure, il sera difficile pour les autres de développer une foi en lui ou en ses enseignements, et il n’en tirera que peu de bénéfices. En outre, sans une formation et une préparation adéquates, les enseignants risquent de mêler des activités mondaines et samsariques à leurs activités d’enseignement. C’est pourquoi nous avons absolument besoin d’une bonne formation si nous voulons apporter un réel bénéfice aux autres.

Guéshé Kelsang a également déclaré à plusieurs reprises que les enseignants et les étudiants peuvent s’aider mutuellement à progresser et apprendre les uns des autres. Il cite l’exemple de ses propres disciples occidentaux qui lui ont beaucoup appris. Au sein de la NKT, les enseignants peuvent être ordonnés ou laïcs, hommes ou femmes. Il existe également différents types d’enseignants dans les centres du dharma de la NKT. Les enseignants résidents (RT) enseignent généralement les trois programmes d’études (le programme général (GP), le programme de fondation (PF) et le programme de formation des enseignants (PFE)). D’autres enseignants peuvent enseigner le PF ou le PG au Centre ou le PG dans des classes annexes (qui se réunissent dans des lieux tels que des centres de santé, des centres communautaires ou des églises). Chaque enseignant de la NKT améliore constamment ses qualifications en étudiant et en méditant systématiquement sur le PFE ou le programme PF. Ces programmes sont rigoureusement élaborés et contrôlés, et nécessitent l’étude, la mémorisation, la réussite d’examens, la pratique de la méditation et (dans le cas du PFE) des retraites de méditation.